La tendance locavore s’invite à l’heure du brunch !

Posté le : 05/04/2019

 

 



Aujourd’hui, on fait de plus en plus attention à notre manière de consommer. Cela passe notamment par le bio, par la démocratisation du végétarisme ou encore par la consommation de produits de saison et locaux. La tendance locavore fait de plus en plus d’adeptes et s’invite même à notre table de brunch le dimanche midi. OuBruncher décrypte le phénomène pour vous.



Titre de l'article

Réduction du nombre d’intermédiaires, diminution de notre empreinte carbone, fraîcheur des produits… Les avantages de la consommation locavore sont nombreux.

 

Pour la petite histoire, le terme a été créé en Californie par l’écrivain et cuisinière Jessica Prentice lors de la journée mondiale de l’environnement en 2005, mais le concept, lui date de plus longtemps. En théorie, le mouvement préconise la consommation de produits dans un rayon de 150 à 200km. Grâce à notre envie grandissante de responsabiliser notre alimentation, le mouvement s’est fait une place de choix dans notre quotidien. Même si l’on pourrait penser que le défi est de taille à Paris, où les cultures ne courent pas les rues...

 

Pourtant, outre le développement de nouvelles fermes urbaines dans la capitale, c’est toute l’économie locale de l’Ile de France qui peut être redynamisée. Des pommes des Yvelines, du brie de Meaux, des asperges d’Argenteuil ou encore du miel des toits parisiens… Il y a de quoi se faire de bons repas ! Et ce n’est pas réservé qu’à la cuisine à la maison. De plus en plus de restaurateurs privilégient cette manière de se fournir et le mettent en avant, y compris à l’heure du brunch. Pour beaucoup, il s’agit d’un choix citoyen, mais également du goût. Ainsi, Mélanie Benoit, directrice générale du Poppy’s Café explique « Les intérêts sont multiples et sont la base d’un cercle vertueux. Tout d'abord écologiquement parlant, car peu d'emprunte carbone du fait de la proximité et cela resserre les liens humains. Travailler de façon locale nous permet de rencontrer et connaitre nos producteurs et nos fournisseurs ». Dans ce joli café du 11e, on privilégie un menu locavore, anti-gaspi et dans le respect des saisons. Du fromage à la charcuterie en passant par les viennoiseries, tous les produits ont été soigneusement sélectionnés chez des producteurs ou des commerçants du quartier. Cette philosophie se retrouve également chez La Ferme de Charles (10e arrondissement) ou encore au Café Frappé par Bloom (6e arrondissement). De son côté, la cantine californienne Frame, dans le 15e, fait figure de très bon élève avec son propre potager bio attenant au restaurant. De la terre à l’assiette, il n’y a que quelques pas. « Nos produits sont frais et ont meilleur goût. Nous nous devons de garder une certaine harmonie dans nos assiettes, c'est pour cela que l'on privilégiera toujours les produits achetés localement pour que cela puisse se ressentir au maximum dans ce que l'on sert » justifie Sarah Malti de Frame. Si les légumes oubliés sont régulièrement mis à l’honneur, le brunch du dimanche fait la part belle aux plats rassurants comme leurs savoureux œufs Bénédicte.

 

Que ceux qui voudraient suivre le mouvement locavore se rassurent, vous n’aurez pas à faire une croix sur le café, le thé ou encore le chocolat et l’avocat, qui ne poussent malheureusement pas sous nos latitudes. L’exception Marco Polo permet de s’autoriser quelques entorses pour les produits exotiques dont on ne peut pas se passer, avec parcimonie, bien sûr !






Voir la fiche Appeler

Le Poppy's Café

Note du brunch Note du brunch Note du brunch
75011 Paris
23 €





Derniers articles publiés sur OuBruncher.com


Nouveaux brunchs ! en partenariat avec Newtable.com

Wanderlust (75013)
Lancé en Juin 2019
Café Biergit (75017)
Lancé en Juin 2019
Apego (75007)
Lancé en Juin 2019
Maison Blanche (75008)
Lancé en Juin 2019
Voir les nouveaux brunchs













OuBruncher en vidéos